croc en bouche

pour essayer, goûter, croquer et partager

19 juillet 2006

du vert et du orange ... mais pas ensemble

Comme je le disais précédemment ... j'ai commencé à me détacher de ces couleurs ... en les dissociant.
La séparation s'est faite grâce à une recette de Catherine Quévremont publiée dans son livre ("Cuisine de Provence") dont j'ai déjà parlé ici ...

terrine_tomate_et_thon

Quand je regarde cette photographie, je repense au quizz de Scally : les légumes une fois cuits n'ont pas toujours la même couleur que lorsqu'ils restent crus (mais pourquoi la tarte d'Anne est si belle et rouge alors ?). Je voulais VRAIMENT ne plus rien manger d'orange avant un certain temps et passer au rouge ... même si je reconnais qu'une autre Béatrice s'en tire tellement bien (mieux que moi) avec le rouge ...

Sur le livre en outre, cette terrine (pardon, ces "petits patés au thon" ... vous l'aviez deviné qu'ils étaient au thon non ?) a l'air beaucoup plus rouge (ah oui, elle a ajouté du concentré de tomates au moment du mixage) ... pourtant j'ai utilisé du thon rouge (mais quand il cuit, lui aussi, il cesse de l'être) ... bon, il faut que j'arrête : ces patés étaient oranges ... et ça ne nous a pas empêchés de les manger (et des les trouver très bons ... vraiment très bons).

Voici les ingrédients (elle dit pour 4 personnes ... moi je dis pour 4 petits pots de confiture + 1 gros ramequin : il faut être gourmand !) :
- 400 g de thon (rouge ou pas)
- 6 tranches de pain de mie - ça vaut pour un pain de mie normal, vu la taille de mes tranches, j'en ai mis 4
- 4 c à s de lait
- 2 gousses d'ail - de l'ail frais, puisque maintenant j'en ai
- 4 cives (heureusement que grâce à Mercotte j'en avais achetés ... pour un apéro que je n'ai même pas eu le temps de prendre en photo ! ah les gourmands !)
- 1 c à c de gingembre râpé - j'en fais toujours plus, comment savoir si cela remplira une seule cuillère à café quand on coupe un morceau de racine ?
- 2 oeufs
- 1 c à s de maïzena
- 10 cl de vin blanc (on peut en boire aussi, bien frais, tout en préparant la recette)
- 2 tomates (+ 1 c à s de concentré de tomates si on veut roug.. euh non "rosir" les pâtés)
- 3 brins de thym (comme je suis très contente d'en avoir sur mon balcon, j'ai eu la main lourde)
- 3 feuilles de laurier (idem)
- 2 c à s d'huile d'olive
- sel, poivre

Et la préparation : Laver et sécher le poisson. Eplucher l'ail et l'émincer. Faire chauffer l'huile d'olive dans une cocotte, ajouter l'ail, les tomates coupées en petits morceaux, le thym, le laurier et le thon. Mouiller avec le vin blanc, poivrer, saler et cuire pendant 15 minutes à feu moyen.
Pendant ce temps, retirer la croûte des tranches de pain de mie (d'où vient ce nom d'ailleurs, tous les pains ont de la mie ???!!!), et faire tremper la mie (hé hé) dans le lait.
Eplucher le thon, le découper en morceaux et le mettre dans le bol d'un mixer avec la mie de pain essorée, les cives épluchées et débitées en petits tronçons, le gingembre, les oeufs, le jus de cuisson du thon filtré et la maïzena puis mixer l'ensemble grossièrement.
Huiler autant de ramequins que vous voulez (elle en utilise 8 ... pour 4 personnes!) et répartir la farce entre eux. Enfourner à 180 °C pour 25 minutes.

Je les ai mangés froids ces petits pâtés, avec du bon pain... le pain est toujours un élément essentiel dans la dégustation d'une terrine, non ?

Et pour le vert me direz-vous : et bien je suis allée le "piquer" chez la dame citée plus haut qui aime le rouge : pour la recette (et les merveilleuses photos) c'est ici (des financiers au thé matcha ... et puis quelques uns à la fraise : j'avais été amusée par la manière d'insérer les fruits dans les petits gâteaux : je n'ai pas résisté à l'envie d'essayer).

avantles voici avant cuisson

et après cuisson (oups ... j'ai mal cliqué : tant pis, je ne recommence pas)apr_s

et juste en dessous, les voici vraiment après cuisson (ils ont craquelé car parfois je vis encore avec le mythe raconté/inventé un jour par un vendeur de moules flexibles : si on ne les remplis pas tous, il faut combler les moules vides avec un peu d'eau ... pffff pas vrai : je ne l'ai pas fait pour les financiers à la fraise ... et il n'y a eu aucun problème !)

apr_s_bis

Ils sont dans une boîte parce que je les ai partagés avec plein de personnes très sympathiques (ils ont en commun de jouer au badminton ... comme mon chéri ... et la quantité de beurre ne les effraie pas, quelle chance !)

Posté par beatmess à 01:10 - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    moi, je prends bien sur la terrine au thon, mais aussi la petite bouchée aux fruits rouges... trop bon!

    Posté par Alhya, 19 juillet 2006 à 09:34
  • C'est vrai que les couleurs nous jouent parfois des tours en cuisine mais tes petits pâtés au thon qu'ils soient rouges ou oranges, peu importe, je les adopte!

    Posté par Choupette, 19 juillet 2006 à 10:12
  • Moi je prends tout !!!

    Posté par Papilles&Pupille, 19 juillet 2006 à 10:45
  • C'est vilain de passer au rouge, non?
    Je prends quand même tout ce que tu as fait.

    Posté par mamina, 19 juillet 2006 à 11:19
  • Hummm, impossible de résister à ces gourmandises colorées !!! Merci.

    Posté par Camille, 19 juillet 2006 à 12:39
  • Passage piéton

    vert ou orange il faut choisir, cette fois ci j'opte pour les deux quitte à passer au rouge.

    Posté par astridcmoi, 19 juillet 2006 à 12:58
  • si on joue pas au badminton on peut en avoir quand même...

    Posté par bergeou, 19 juillet 2006 à 15:47
  • Ellesq sont très jolies tes gourmandises.

    Posté par tatyval71, 19 juillet 2006 à 22:15
  • J'aime bien le rouge mais tes gourmandises sucrées m'ont réellement tapées dans l'oeil

    Posté par Fabienne, 19 juillet 2006 à 23:14
  • pareil, tout me plait bien ma foi, un coup de coeur pour ton pâté de thon qui me fait bien envie

    Posté par Lilo, 20 juillet 2006 à 20:57

Poster un commentaire