croc en bouche

pour essayer, goûter, croquer et partager

10 mars 2007

questionnaire

Lorsque Tatyval m'a fait passer ce questionnaire, je me suis dit : oh non, elle ne sait pas ! Que je suis une phobique du formulaire, du QCM et de tout autre document plein de cases à remplir ! J'ai mis deux ans à être capable de remplir une feuille de demande de congés, c'est dire !
En même temps, sa démarche était très sympathique, et même généreuse. Alors j'ai décidé de me lancer (bon en lisant les réponses, vous verrez tout de même que celles-ci ont tendance à m'angoisser quelque peu : le trac ? lol).

1. Si vous étiez coincée sur une île pour le reste de votre vie, et que vous ne pouviez choisir qu’une seule cuisine (française, italienne…), laquelle adopteriez-vous ? Pourquoi ? 

Ah que le choix est difficile ! Tout dépend de la localisation géographique de l'ile, mais aussi de savoir si l'ile en question est déserte ou pas, ou encore si elle fonctionne en autarcie ... mais ce ne serait pas très honnête, intellectuellement, de me contenter de faire cette réponse ! Alors je me lance : chinoise.
De manière très prétentieuse, j'ai toujours eu tendance à penser que la cuisine française était la plus riche, la plus variée, la plus créative (avec une véritable adaptation à son environnement) - surtout pour un aussi petit territoire - la plus savoureuse et j'en passe. Et en second, venait la cuisine chinoise. Pourquoi opter alors pour la seconde ? Parce qu'elle présente l'avantage d'être plus épicée, de proposer une plus grande variété de plats "sucrés-salés" que j'affectionne. En revanche, je serai un peu coincée côté desserts (soupir ...)

2. Quel est l’aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté ? 

C'est sans doute à cause de cette question que j'ai mis plusieurs jours à faire ce questionnaire. Comment savoir ?
Et puis finalement - enfin ! devrais-je dire - j'ai trouvé : lors de vacances à Naples, il y avait cette petite échoppe (ou "comptoir de vente à emporter") qui ne vendait que des aliments frits. Ils étaient de toutes les formes, et dissimulaient copieusement leur contenu. Ne pouvant résister face à tous ces petits mystères bien dorés, et que j'imaginais déjà croustillants et savoureux, j'en ai choisi plein plein plein, en les montrant du doigt et en prononçant - mal - leur nom. Ensuite, toute fiérote, je suis retournée vers Monsieur avec un grand sac en papier bien rebondi. Nous nous sommes assis un peu plus loin et avons plongé nos mains dans le sac aussi excités que face à une pochette surprise. Avec ma serviette en papier, j'ai agrippé un premier beignet, de forme rectangulaire et j'ai tout de suite croqué dedans. Hum ... il avait un vague goût de poisson et le contenu s'effritait. J'ai regardé de plus près : oh non non non, une poche d'oeufs de poissons ! Après un petit frisson de dégoût, j'ai décidé de casser chaque beignet avant de le porter à ma bouche. Oh surprise, ils étaient presque tous constitués de fruits de mer (je déteste ça !) - oh la la toutes ces ventouses ! Résultat, j'en ai mangé deux ou trois (qui avaient l'air d'être à la viande) et Monsieur, au comble de la joie, a fini tout le reste. Qu'est-ce que je croyais alors ! Naples n'est pas en pleine montagne !

3. Quel est l’aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté et aimé ?

Qu'est-ce qu'un plat inhabituel ? Je ne cesse de goûter de nouvelles choses, lesquelles du coup deviennent habituelles ! (ok je me défile). Je dirais que c'est plutôt une question à réserver à Monsieur : il est un spécialiste du genre (toujours prêt à goûter les trucs bizarres au restaurant !)

4. Quels aliments évitez vous de manger (que ce soit à cause d’allergies, d’un régime alimentaire précis ou juste parce que vous n’aimez pas) ? 

Les fruits de mer, les abâts, la viande rouge pas vraiment cuite, les desserts à base de café ou trop meringués (qui a dit que j'étais difficile ? qu'il - ou qu'elle - se lève pour que je le - la - fusille du regard !

5. Est ce que vous cuisinez ?

Oh Oui !!!!

6. Quel est le plat favori que vous préparez lorsque vous souhaiter impressionner ?

Je ne fais jamais les mêmes plats deux fois (sauf les trucs faciles du type "soufflé au fromage" pour finir un plateau de fromages bigarrés) ... alors je ne peux pas répondre. Mais il faut dire que je n'ai pas le choix : j'ai tendance à mettre la barre très haut, alors mes invités s'attendent forcément à être impressionnés. Une anecdote (même si elles prétendent ne pas s'en souvenir) : à l'occasion d'un repas familial en compagnie de mes deux soeurs, j'avais décidé de "refaire" un feuilleté "crabe et poireaux" en entrée (plat que je leur avais servi presque deux ans plus tôt à Pâques et qu'elles avaient aimé!). Verdict : "tu ne l'as pas déjà faite cette recette ?" (argh & lol). On ne m'y reprendra plus (sauf si c'est une demande particulière : ma petite soeur aime mes couscous, comment lui résister quand elle en demande un !)

7. Lorsque vous allez au restaurant, quels plats préférez-vous choisir ?

Encore une question piège (non ce n'est pas de la parano) : des plats qui me paraissent bons ! En général je m'adapte à la spécialité du restaurant : agneau chez l'indien, porc chez le chinois, plat super-relevé si je suis dans un restaurant mexicain ou thaï, veau chez l'italien, poisson (tout de même) dans un restaurant français.

8. Avez-vous déjà retourné un plat ou un vin au restaurant ? si oui, pourquoi ?

Jamais (j'ai sans doute eu de la chance !)

9. Combien de livres de cuisine possédez-vous?

Alors là j'ai compté (entre mes livres à moi que j'achète frénétiquement - y compris en guise de souvenir de vacances - les livres de ma maman et ceux de belle-maman que j'ai conservés, mais aussi ceux que l'on m'a offerts - c'est si facile de me faire plaisir) : 168 (mais peut-être en ai-je oublié quelques uns, car il y en a partout. Je les prends, les feuillette, parfois suit scrupuleusement leurs indications, parfois m'en inspire, parfois m'en émancipe, les repose, les croise, les oublie, les retrouve : j'ai une belle vie !

10. Quel est l’aliment dont vous ne pourriez vous passer ?

le RIZ !!!! (c'est Monsieur qui a trouvé, car il me connaît mieux que moi-mm)

Ouf, j'ai terminé. Deux heures intensives de travail tout de même ! En revanche, comme j'ai été absente longtemps, je ne sais à qui le passer : alors avis à ceux ou celles qui viendront ici ! Vous êtes libres de le prendre !

Ah oui, et si je n'avais pas répondu à ce questionnaire, j'aurais publié ça :

filet_de_boeuf_2

Dès demain peut-être !

Posté par beatmess à 09:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah je te comprends, je suis comme toi, je hais la paperasse, et quqand je vois arriver un questionnaire, je le fais tout de suite sinon il va se coller sous une pile et n'en ressort plus. Pourtant c'est un petit exercice bien sympathique. J'ai bien aime l'episode napolitain, j'adorais manger ces petites croquettes frites dans les rues de Naples.

    Posté par Gracianne, 12 mars 2007 à 15:32
  • Ah je te comprends, je suis comme toi, je hais la paperasse, et quqand je vois arriver un questionnaire, je le fais tout de suite sinon il va se coller sous une pile et n'en ressort plus. Pourtant c'est un petit exercice bien sympathique. J'ai bien aime l'episode napolitain, j'adorais manger ces petites croquettes frites dans les rues de Naples.

    Posté par Gracianne, 12 mars 2007 à 15:32

Poster un commentaire